Iran | Voyage

L’Iran en images : déserts, caravansérailsUn tour illustré de l'Iran/5

par   |  0 commentaire

L’Iran en images

Cette série de contributions est composée de 12 articles, à savoir :

1. Jardins et bazar

2. La rue, l’alimentation

3. Religions

4. Villes et constructions dans le désert

5. Déserts, caravansérails

6. Trois palais

7. Place de l’Imam, à Esfahan : deux mosquées

8. Trois mausolées

9. Deux mosquées, à Shiraz et à Yazd

10. Adaptation à l’environnement géographique

11. Vieilles villes

12. Hammam, zurkhaneh


Déserts et montagnes de l’Iran

L’Iran est l’un des pays les plus montagneux de la planète ; un quart de son sol est constitué de déserts et de steppes. Ci-après, quelques images de ce monde minéral, entrecoupé de cultures et de lieux habités.


Caravansérails

Mehriz Zein o-din robat

Le caravansérail de Zein o-din, situé près de Yazd, sur l’ancienne Route de la soie, date du XVIe siècle. C’est une des 999 auberges construites durant le règne de Abbas Ier le Grand (XVIe siècle) à l’intention des voyageurs et commerçants. Tombé en ruine, après avoir été récemment restauré le caravansérail est redevenu une auberge accueillant les voyageurs, dotée de logements et d’un restaurant.

Les premiers caravansérails datent de l’époque acheménide (VIe avJC). Durant la période des Séfévides (XVI-XVIIIes siècles), des caravansérails furent construits tous les trente à cinquante kilomètres, le long des routes commerçantes du pays. L’entrée y était payante ainsi que la mise à disposition d’une pièce avec cheminée. Le gardien du caravansérail percevait des taxes sur les ventes et supervisait toutes les opérations. Il lui incombait de protéger les marchands et leurs biens du vol.


Zeyn od-din

Ce caravansérail ancien, situé dans la province de Yazd, revêt de nos jours la fonction d’une ferme avec cultures et bétail, en l’occurrence des chameaux.


Un ancien caravansérail transformé en hôtel

L’hôtel Abbasi se trouve à Esfahan; construit au XVIIe siècle par le sultan Hossein pour servir de caravansérail, de madrasa et de bazar, il comprend un très grand jardin persan avec ses pièces d’eau typiques et de belles décorations persanes traditionnelles. Ce grand ensemble a été restauré dans la deuxième moitié du XXe siècle et transformé en hôtel.


 

Cosimo Nocera est historien et guide du Musée national de Bangkok. Il a vécu et travaillé en Italie, Suisse et en Amérique andine (Pérou, Equateur et Bolivie). Après un long séjour en Asie du Sud-Est, il vit actuellement en Suisse française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>