Arts | Musées | Thailande

Le Musée national de Bangkok/5Le Petit temple chinois ou Nukitratchaborihan, la Résidence du roi Pinklao ou Issaret Ratchanuson, la Maison des esprits, la Halle des carrosses funéraires royaux et les Sala

par   |  0 commentaire

Le thème « Le Musée national de Bangkok » consiste en cinq articles, à savoir :

– Le Musée national de Bangkok/1 : bref historique du Musée ; les bâtiments ; plan; informations générales

– Le Musée national de Bangkok/2 : la Chapelle Buddhaisawan ; la Maison rouge ou Phra Tamnak Daeng

– Le Musée national de Bangkok/3 : le Palais des audiences ou Siwamokkhaphiman

– Le Musée national de Bangkok/4 : les Ailes Nord et Sud; la Salle du trône ou Issara Winitchai, le Palais royal ou Mou Phra Wimanet ses salles des arts décoratifs siamois 

– Le Musée national de Bangkok/5 : le Petit temple chinois ou Nukitratchaborihan, la Résidence du roi Pinklao ou Issaret Ratchanuson, la Maison des esprits, la Halle des carrosses funéraires royaux et les Sala


Petit temple chinois ou Nukitratchaborihan

Le Petit temple chinois se trouve dans la cour extérieure de l’ancien mur du Nord et faisait partie du palais Bowonpari. Sa construction débuta sous le second roi Pinklao (1808-1866), qui désigna Phra Wisut Wari comme maître d’oeuvre. La construction n’étant pas terminée lors du décès de l’Uparaja, c’est le roi Rama IV (1804-1868) qui fit continuer et terminer l’ouvrage.

Les parois du Petit temple sont recouvertes de peintures murales à thèmes épiques chinois; celles-ci ont été complètement restaurées lors de la remise en état du temple.

 



La Résidence du roi Pinklao ou Issaret Ratchanuson

Né en 1808, frère du roi Rama IV (Mongkut), Krom Khun Isaret est nommé second roi (Uparaja) avec le nom de Pinklao lorsque son frère Mongkut monte au trône du Siam en 1851. Il est actif dans le domaine militaire et diplomatique et fait rénover le Palais Wang Na ; il se fait construire un palais à la mode sino-européenne qui fait partie aujourd’hui du Musée national. Il meurt en 1866.

Résidence du second roi Pinklao ou Issaret Ratchanuson

Krom Khun Isaret Pinklao


La Maison des esprits

Cette maison est la demeure des esprits qui vivent sur les lieux. En Thaïlande, la tradition des maisons des esprits est très vivante : chaque maison, construction ou terrain en possède une. On apaise les esprits en leur offrant des aliments, des boissons, des fleurs et des bâtonnets d’encens, chaque matin avant 11 heures. C’est ainsi que l’harmonie règnera entre les esprits et les humains occupant les lieux.

La Maison des Esprits du Musée a été construite peu après 1782; elle est placée sur une rocaille de style chinois (XIXe siècle). A l’intérieur de la maison se trouve une planche en bois portant la peinture d’un Deva symbolisant les esprits et les divinités protectrices du Palais.


La Halle des carrosses funéraires royaux

Toujours utilisés de nos jours pour les crémations royales, qui ont lieu à la Place Sanam Luang, entre le Palais et le Grand Palais, les divers carrosses présents dans cette halle ont été construits entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècle.

Le plus grand, appelé Grand Carrosse de la Victoire, pèse 24 tonnes et nécessite plus de 200 hommes pour le mettre en mouvement. A l’instar des autres carrosses, il est richement décoré de motifs de NagaDeva et de marqueteries en verre coloré. Dans la halle on peut aussi voir des urnes en bois de santal, des palanquins, des parasols de cérémonie et une maquette du bûcher funéraire du roi Rama VI (1926).

Les carrosses, notamment le Grand Carrosse de la Victoire, ont été restaurés en vue de la crémation du roi Rama IX en 2017. La Halle a été récemment réaménagée.


Les Pavillons de repos ou Sala

Les Sala étaient utilisés anciennement comme lieux de cérémonies, de repos et de méditation. Dans l’enceinte du Musée on en trouve trois :

Sala Mangkhalapisek

Sala Samranmukkhamat

Sala Long Son


Vous trouverez d’autres renseignements sur l’histoire du Siam et de la Thaïlande dans les articles suivants :

– Dvaravati et la civilisation môn, 1 et 2 ;

– Sukhothai, royaume taï, 1 et 2 ;

– Un Bouddha grec de Gandhara ;

– Lan Na, royaume du Nord, 1 à 4 ;

– Les Khmer en Thaïlande, 1 à 5

– Lions gardiens de temples asiatiques

– Vie de Gautama Siddhartha, futur Bouddha  


 

Cosimo Nocera est historien et guide du Musée national de Bangkok. Il a vécu et travaillé en Italie, Suisse et en Amérique andine (Pérou, Equateur et Bolivie). Après un long séjour en Asie du Sud-Est, il vit actuellement en Suisse française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *