Inde | Voyage

Sikkim, Darjiling, impressions de l’Inde himalayenne/2Breve histoire de Darjiling, galerie de photos

par   | 0 commentaire

La série d’articles sur le Sikkim et Darjiling est composée de huit parties qui se présentent comme suit :

1) Sikkim et Darjiling, l’Inde himalayenne; brève histoire du Sikkim; galerie de photos

2) Brève histoire de Darjiling; galerie de photos

3) Brèves informations sur les religions des origines et le lamaïsme tibétains

4) Les monastères lamaïstes. Le monastère Yiga Choeling Ghum, à Darjiling

5) Monastères sikkimois : Sanghak Choeling et Pemayangtse, à Pelling

6) Monastères sikkimois : Enchey et Ramtek, à Gangtok

7) Monastères sikkimois : Tashiding; Yung Drung Kundrak Ling Bön

8) Lieux sacrés sikkimois : Chörten Do Drul, à Gangtok; Lac Khecheopalri


Brève histoire de Darjiling-Kalimpong et de la région

La région de Darjiling-Kalimpong, également marquée par la sphère culturelle tibétaine et comprenant un certain nombre de monastères lamaïstes, fit jadis partie du Sikkim. Le nom de Darjiling vient d’un monastère lamaïste appelé Dorje-lin (rdo-rje) ou « la pierre précieuse » dont les ruines se trouvent sur la colline de l’observatoire.

En 1780, la région fut envahie et annexée par les Gorkha népalais. Au début du XIXe siècle, lors de la guerre anglo-népalaise, la Compagnie britannique des Indes orientales reprit Darjiling aux Népalais et restitua la région au Sikkim en échange d’un droit de passage vers le Tibet. Plus tard, des officiers britanniques, réalisant que la région conviendrait parfaitement à l’établissement d’une station de villégiature d’altitude, en informèrent leur Gouvernement qui, en 1835, obtint du chogyal sikkimois la cession en bail de cette région peu peuplée. Joignant l’utile à l’agréable, les Britanniques commencèrent bientôt à raser les forêts pour y établir des plantations de thé; des Gorkha népalais furent massivement importés en tant que main d’oeuvre.

C’est ainsi que de nos jours la population de Darjiling est majoritairement népalaise. Intégrée en 1947 dans l’Etat indien du Bengale de l’Ouest, Darjiling-Kalimpong connut bientôt des manifestations organisées par le Front national de libération gorkha, qui exigeait l’établissement d’un Etat gorkha indépendant. En 1986, après d’importantes émeutes qui bloquèrent toute activité dans la région, les Gorkha obtinrent la formation d’un Conseil gorkha des collines de Darjiling doté d’importantes prérogatives d’autonomie au sein de l’Etat du Bengale occidental.


Quelques photos prises à Darjiling et environs :

Cosimo Nocera est historien et guide du Musée national de Bangkok. Il a vécu et travaillé en Italie, Suisse et en Amérique andine (Pérou, Equateur et Bolivie). Après un long séjour en Asie du Sud-Est, il vit actuellement en Suisse française.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.