Inde | Voyage

Sikkim/Darjiling, impressions de l’Inde himalayenne/8Lieux sacrés sikkimois : Chörten Dro Drul à Gangtok, Lac Khecheopalri

par   | 0 commentaire

La série d’articles sur le Sikkim et Darjiling est composée de huit parties qui se présentent comme suit :

1) Sikkim et Darjiling, l’Inde himalayenne; brève histoire du Sikkim; galerie de photos

2) Brève histoire de Darjiling; galerie de photos

3) Brèves informations sur les religions des origines et le lamaïsme tibétains

4) Les monastères lamaïstes. Le monastère Yiga Choeling Ghum, à Darjiling

5) Monastères sikkimois : Sanghak Choeling et Pemayangtse, à Pelling

6) Monastères sikkimois : Enchey et Ramtek, à Gangtok

7) Monastères sikkimois : Tashiding; Yung Drung Kundrak Ling Bön

8) Lieux sacrés sikkimois : Chörten Do Drul, à Gangtok; Lac Khecheopalri


Chörten Do Drul, Gangtok

Le Chörten Do Drul est considéré comme le chörten le plus important du Sikkim. Construit en 1945 par Trulshi Rinpoche, chef de la secte Nyingma, ce stupa possède un shikhara1 sacré en or avec 108 moulins à prières. Ce chörten profondément vénéré est caractérisé par des ensembles complets de mandalas de Dorji Phurba (Bajra Kilaya), une collection de reliques Kan-gyur (Livres saints), le Zung complet (des mantras) et d’autres objets religieux. On trouve deux grandes statues de Padmasambhava ou Guru Rinpoche autour du chörten.

1Shikhara : superstructure ou tour au-dessus d’un sanctuaire, courant dans les temples hindouistes du Nord de l’Inde



 

Lac Khecheopalri, Sikkim occidental

Appelé « Le lac des désirs » et situé dans une région enclavée de collines et de montagnes ressemblant à un amphithéâtre, avec de petits villages lepcha, ce lac est sacré autant pour les hindous que pour les bouddhistes.

La légende raconte qu’autrefois, le lac se trouvait dans la région de Yaksam, où les gens y jetaient toutes sortes de déchets impurs; les divinités du lac décidèrent donc de le transférer dans la région de Khecheopalri.

Près du lac il y a un petit monastère; au bord du lac on aperçoit une petite chapelle servant de maison des lampes de beurre, allumées par les fidèles en signe d’offrande aux divinités. Le chemin d’accès au lac est bordé de nombreuses pierres mani portant des inscriptions sacrées et compte, ainsi que le bord du lac, d’innombrables banderoles et drapeaux religieux. De belles collines entourent le lac. Chaque année, une puja1 est offerte par les moines du monastère et les habitants du village pour demander aux divinités du lac leur protection contre les maladies, les catastrophes et les incidents.

1Cérémonie religieuse propitiatoire


Cosimo Nocera est historien et guide du Musée national de Bangkok. Il a vécu et travaillé en Italie, Suisse et en Amérique andine (Pérou, Equateur et Bolivie). Après un long séjour en Asie du Sud-Est, il vit actuellement en Suisse française.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.